Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse-Colmar

Premier pôle métropolitain de France lors de sa création fin 2011, le Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse devient pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse-Colmar lors de l'adhésion de Colmar en 2016.

Objectifs

Le pôle est un moyen de confirmer le rôle d’impulsion des grandes agglomérations pour peser à l’échelle européenne et internationale. Il vise à :

  • renforcer la visibilité européenne et le rayonnement international des trois agglomérations,
  • consolider l’ancrage de Strasbourg, Mulhouse et Colmar dans la région métropolitaine tri-nationale du Rhin Supérieur,
  • garantir et structurer une offre métropolitaine au sein de la Grande région.

Les trois agglomérations ont fait le choix de conjuguer leurs efforts en matière de :

  • développement économique et universitaire,
  • transports
  • promotion de leur territoire.

Atouts et points de convergence

Ensemble, les trois agglomérations : 

  • regroupent 855 000 habitants, soit près de la moitié de la population alsacienne,
  • représentent une porte européenne de la grande région,
  • sont unies par une identité régionale commune
  • sont capables de fonctionner comme un même espace urbain partagé : Strabourg et Mulhouse sont reliées en moins d’une heure par des trains circulant toutes les 30 minutes en heure de pointe,
  • disposent d'infrastrucures structurantes : deux ports sur le Rhin, deux aéroports, deux gares TGV.

Elles affichent par ailleurs :

  • des approches de développement commune : transport doux, développement durable, attractivité touristique, filières automobile, santé, tourisme…
  • des coopérations réussies : French tech Alsace, Opéra national du Rhin, établissement public de coopération culturelle...

 

Des projets communs

French tech Alsace

Le pôle a porté la candidature French Tech Alsace et a été labellisé "écosystème thématique remarquable" en juin 2015.
La stratégie se décline en 3 orientations : 

  • fertilisation croisée entre numérique et secteurs d'excellence alsacien, en priorité Med Tech et Industrie 4.0,
  • positionnement au coeur des marchés européens les plus dynamiques et écosystème transfrontalier,
  • formation et accompagnement des startupers. 

Collaborations diverses

Le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse-Colmar mène également une collaboration dans les domaines du développement économique et du marketing territorial (Mipim), de l’enseignement supérieur (université, Hear), de l’ingénierie transfrontalière et européenne, de la culture (Opéra national du Rhin)...

 

Fonctionnement

Le pôle est administré par un comité métropolitain composé de 31membres titulaires et 20 suppléants, répartis comme suit :

  • Europétropole Strasbourg : 15 titulaires et 20 suppléants,
  • Mulhouse Alsace Agglomération : 12 titulaires et 8 suppléants,
  • Colmar : 4 titulaires et 2 suppléants,

La présidence est actuellement assurée par Robert Herrmann, président de l'Eurométropole Strasbourg,
la p
résidence déléguée par Jean-Marie Bockel, président de m2A.

Instance de coopération, il ne constitue pas une instance administrative supplémentaire.

Le pôle n'a pas d’administration propre. Il s’appuie sur les équipes administratives des trois agglomérations, qui collaborent de manière étroite.

Une stratégie métropolitaine

Elaborée en 2012 au moment de la création du Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse, la stratégie métropolitaine pour l’Alsace est la feuille de route du pôle. Elle se décline à travers :
 

  • un projet stratégique pour le pôle métropolitain, qui associe plusieurs partenaires (collectivités, université, partenaires économiques...),
     
  • une stratégie d’accessibilité, qui exprime une vision partagée des enjeux et des moyens à mettre en œuvre. Son but : améliorer la complémentarité des aéroports, des ports et des hubs ferroviaires.

Cette stratégie est en cours de révision suite à l'adhésion de Colmar au pôle en 2016.

Le premier pôle métropolitain créé en France

Le Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse est né officiellement fin 2011, de l'initiative de : 

  • Jean-Marie Bockel, président de Mulhouse Alsace Agglomération (m2A),
  • Jacques Bigot, président de la Communauté urbaine de Strasbourg (Cus),
  • Jean Rottner, maire de Mulhouse,
  • Roland Ries, maire de Strasbourg.

Rejoint par Colmar en 2016, il devient le Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse-Colmar.

Share